Thursday, February 05, 2009

BD numerique, episode 01

Petites réflexions sur la BD numérique....
(faut pouvoir lire les swf de flash)
Vous pouvez naviguer avec les flèches de votre clavier, mais il faut d'abord cliquer sur l'écran.

CLIQUEZ ZICI!

(merci à tsuka, je suis vraiment un bite en html truc bidule)

43 comments:

Abe said...

Ce que j'en pense...

Ben là j'suis bluffé, autant j'ai jamais été chaud pour la "bd numérique", autant là ça marche quand même super bien, et sur plein de points c'est plus efficace qui si ça avait été sur papier (les effets de surprises et les pauses dans les dialogues notamment).
Sinon d'accord sur les sfx et autres addons malheureux que l'ont a pu voir dans les premières tentatives de bd numérique. Cette démo suffit à prouver que c'est complètement inutile (dans le meilleur des cas).

Bungalowbill said...

Excellent!Comptes tu poster de temps en temps des histoires courtes dans ce format?

Tchetchene said...

Bon bah moi je suis fan. C'est un super concept, et ça chamboule complètement les techniques standards de construction de pages bd : plus de lecture globale de la page, donc plus de contrainte de construction globale de la page (petit exemple de pro : http://seuls.over-blog.org/article-20566906.html).

Le sujet est très intéressant, et à creuser.

Matt said...

Tsuka m'a montré ça ce matin, c'est typiquement le genre de choses qui correspond à ce que devrait vmt être la bd numérique.

Aller vers l'animatique ça me semble être une voix de garage, après on peut imaginer un contenu enrichi sans pr autant être intrusif sur le temps de lecture du lecteur

Justin Jenkins said...

ahahahaha LOL!

umm now if only i can read french.

judesigner said...

c'est juste énorme, j'adore ce que tu as fait!!! Effectivement tu controle le rythme de la lecture bien plus précisement que sur un ebd papier, et les contraintes techniques sont bien moins lourdes!! C'est génial. J'ai hâte de voir d'autres parutions de ta part.

Bryst said...

Juste énorme, les timings sont super bien gérés et on a l'impression de les provoquer. C'est génial, la fin défonce, j'étais mort de rire xD

c'est donc une excellente idée je pense.

T.Umiza said...

Tout simplement bravo.

Je me demande pourquoi ce style de bd n'avait pas encore vu le jour o_O'.

C'est tellement énorme que j'espère que tu vas en faire d'autres et que tu vas faire des émules.

Encore bravo ^_^

Neio said...

De la réflexion qui assure un max! Je pense souvent à la BD numérique, ce qu'elle devrait être, et ce que tu nous propose est vraiment intéressant, c'est une autre façon de lire! D'avoir les cases et les bulles qui apparaissent dans l'ordre, un format adapté au numérique (et pas de la A4 scannée), des effets saisissants, du tout bon!

marietta said...

Yo man, c'est cool!

Continue, c'est intéressant. fais nous un test avec saucisse-kun!

Sinon, la bédé numérique comme celle que tu fais ça éxiste depuis la ps 1. Les japs avaient fait un truc qui s'appelle manga clic uniquement réservé à la console au au pc. La différence c'est que tu cliquais sur une page format bédé et non taille écran. Y'avait aussi de la musique pas chère dessus qui pouvait être bouclée afin que le lecteur puisse rester aussi longtemps qu'il le souhaite sur la page. Je ne sais pas si ce type de projet a été plus développé mais je crois que ça a fait un flop là-bas. Maintenant que tout le monde va avoir un i-phone, je pense que le marché sera d'autant intéressé par la bédé numérique. D'ailleurs, Michael en a fait une récemment. Voili voilou.

Winny said...

excellent test !
ça montre bien les possibilités offertes et le chemin à parcourir pour explorer toutes les nouvelles possibilités que ce système ouvre.
ça devient presque un animé dont le lecteur gère l'avancement mais qui est malgré tout timé par l'auteur. C'est vraiment pas mal du tout.
et j'imagine très bien ce que pourrait donner par exemple un "eyeshield 21" avec ce genre de support.
ça mérite d'être creusé.

gobi said...

c'est parfait !!
vu comment tu maitrise le truc tu devrais en faire un vrai projet (et viens pas me parler du fait que tu serais pas payé)

Barth said...

Ca me fait penser a Alban l'elephant. Mais en mieux.

bien ouej mec.

Night said...

C'est juste énorme!

Et puis c'est super bien mis en valeur et expliqué. On dirait du Scott McCloud en moins chiant ^^

Anonymous said...

je ne suis pas du "monde de la BD" alors la réflexion m'est un peu passé au-dessus, mais par contre j'adore le concept. Je trainerais dans le coin désormais en espérant une petite histoire courte de temps à autres :-D

Sab.

Mr Fabulon said...

Très pas mal. Ca me fais penser à une conférence de Scott Mc Cloud.

http://heartstorming.com/2009/01/scott-mccloud-speaks-at-ted-conference/

..Étien'.. said...

Je....

je...

...


Bravo, pour un test, c'est put.. de prometteur!


(de toi je poserais un brevet (si il n'en existe pas déjà), et vite...)

cyborg 07 said...

Génial ! Quelle vie ! ça offre un bilan des voies en cours. Plusieurs façons de faire sont possibles en numérique.
Vite !! La suite !!

PS : Faut tout de même posséder Flash qui coûte un peu plus cher qu'un papier, un crayon et un scanneur.

Olivier Jouvray said...

Excellent travail ! Je bosse actuellement sur le sujet de la BD numérique au sein du syndicat BD et ton expérimentation me permet de visualiser plus précisément quelques unes des opportunités qu'offrent ces nouveau supports de lecture. Le 5 juin, dans le cadre du festival BD de Lyon, j'organise les états généraux de la BD avec pour thème principal de la journée la BD numérique. Est-ce que tu me laisserai la possibilité de montrer sur écran ton travail pour illustrer le débat ? Et si l'envie te vient de venir participer aux discussions, tu serais le bienvenu... Tu peux me contacter à l'adresse suivante : olivier.jouvray@epiceriesequentielle.com

Merci

Anonymous said...

Bonjour !
Je suis dessinateur de BD et très attentif à tout ce qui va changer notre métier dans les mois à venir. Je m'associe à Olivier Jouvray dont je partage les engagements syndicaux, l'atelier (KCS à Lyon) et pas mal d'avis, pour te dire que je suis carrément sur le cul. Non seulement, contrairement à ce que tu dis, ce n'est pas mal dessiné (super vivant et tonique), mais en plus ça offre, ça montre, toutes les possibilités non-envisagées jusqu'ici de ce nouveau support.
J'insiste donc après Olivier pour te demander de venir parler de ta démarche très originale à ces fameux "États généraux de la BD" en juin à Lyon.
ALLEEEZ, STEUPLÉÉÉ ! VIENS !
Ne serait-ce que pour faire connaissance et deviser de tout ça...
Encore merci pour cette formidable (et pas conne) récrée et, j'espère, à bientôt.
efix

Ludovic Danjou said...

impressionnant

je n'avais pas vu...

c'est...


monstrueusement génial.

emelize said...

Voir aussi les travaux de Fred Boot autour de la Nouvelle Manga Digitale :
http://www.fredboot.com/index_old.html
– un peu moins Bd, un peu plus expériementale mais un même point de départ : McCloud.

Joss. said...

Excellente approche de la problématique du tout-numérique !! ça ouvre des sacrées perspectives !!

A bientôt !!

2to said...

Excellent, mec!

Effectivement, bien résumé, ce qui différencie l'animation de la BD est que le lecteur reste le maitre de la temporalité.

Cela dit, BD numérique, c'est un terme qui ne veut pas dire grand chose. BD numérique= BD faite sur ordi, par opposition à BD "analogique"= BD faite à la mano.
Donc y'a ptet un terme à trouver pour ce genre de BD à cliquer.

Cela dit, c'est pas neuf, ça a déjà été fait mille fois, et beaucoup au japon où ils font des web-mangas destinés à être lus sur téléphone. La question qui se pose, c'est: à quoi bon? Qu'est-ce que ça apporte?
Si ta BD marche bien, c'est pas parce que le concept marche bien (Y'a pas de brevet à déposer, les gars, arrêtez les oinjs et l'encensoir!) Comme tu le dis toi-même à la fin, c'est jamais qu'un powerpoint... Si ça poutre, c'est juste que tu es un déchireur de la narration par l'image et le texte.

La question reste ouverte.
Qu'est-ce que ça peut bien apporter de faire cliquer le lecteur?
Qu'est-ce que ça peut bien apporter comme effet nouveau qui manquerait au narrateur par rapport à une BD en planche?

Perso, des cases les une derrière les autres sur papier ou sur un écran, avec page à tourner ou à cliquer, ça ne change rien. Seul le talent du bonhomme compte, quelque soit le support (et dans ton cas, il est GRAND!). Le seul truc (à mon avis perso) qui pourrait apporter conceptuellement du neuf, c'est l'intégration avec de la musique. Et là effectivement le narrateur disposerait d'un outil en plus qui change la nature de l'exercice...

Encore une fois, bravo! Excellente BD qui a le mérite de faire réflechir sur la nature intrinsèque du support.

Anonymous said...

Bonjour Balak,

Alors la chapeau, nous sommes éditeur de BD numérique et partageons vraiment, vraiment ton point de vue... On peut se parler si tu veux et d'ailleurs je mettrai un lien sur mon site (choyooz.com) vers le tien !

A très vite :o)
Matthieu (msa at extra-live.com)

Anonymous said...

Bonjour Balak,

Félicitations appuyées pour ta BD... en tant qu'éditeur de BD numérique nous partageons vraiment, vraiment ton point de vue ! J'aimerais bien qu'on se parle et même mettre un lien de mon site (choyooz.com) vers le tien...

A très vite donc :o)
Matthieu (msa at extra-live.com)

Cyroul said...

Superbe exemple d'approche narrative de la BD. Plaisant à lire et à regarder. Une véritable adaptation à l'ère numérique.
On aimerait une série...

Vahid said...

Je suis en train de lire pas mal de BDs scannées et "partagées" sur différents sites. Mon constat est que ce n'est pas vraiment confortable à lire, une BD sur l'ordinateur.

Évidemment, ces BDs là n'ont pas été créées pour être lues sur ce support. D'ou l'interêt de se poser la question: comment utiliser le concept de "BD" sur un écran. Comme présenté sur pas mal de cadres de ton flash, écran = 1 cadre à la fois. Ça va peut-être augmenter les demandes de détails de la part des auteurs (imaginons lire 1 case sur un écran de 40"), mais ça va permettre aux plus prolifiques de surpasser je pense par exemple à Bourgeois, Moebius, Gir, etc.).

Rajouter des animations entre cases (style powerpoint) va devenir un must, et peut-être rapprocher lentement la BD du dessin animé?

Aline said...

Il faut absolument que j'apprenne à faire ça ! C'est vraiment vraiment efficace comme naration, c'est un mélange over-génial!

Manù said...

C'est intéressant, et c'est une voie supplémentaire...
toutefois, ça me pose 2 problèmes :
1ere chose : est-ce que, hormis une bd humo, ça fonctionnerait pour TOUT scénarios ? Certes, tu contrôles d'une certaine façon le temps du lecteur, mais imaginons un Jacobs avec ton système...
Rien qu'en faisant les 10 première pages de "la marque jaune" ça va te prendre un siècle !!!, de plus au lieu de se taper des bulles énormes en 1 case, tu seras donc obligé de les découper pour faire vivre ton découpage ... et je ne vois pas l interet !
tout comme si on prend "l'incal" de Moeb, bilal, druillet, vink..qui te font non pas de la bd mais de l'Art avec ta page...
Donc oui ton système est intéressant mais réservé à certaine histoire...et style...

2-comme je travaille sur ça aussi et vu les conneries "d'apple comics" ^^, moi ce qui me gêne c'est ton travail par rapport au cadre...
regarde ta bd, tu as un cadre fixe, et tu joues sur le langage bd tradi/manga pour raconter ton historiette...
mais les cadres ça sert à quoi à l origine ? à cadrer, à donner du temps/rythme et donc a raconter une histoire...mais là, c'est le lecteur qui controle le temps, et donc via les possibilité technique, pas besoin de cadre (sauf pour du split)...
en gros, c'est comme si tu disais, "pour aller voir internet, passez par le minitel!"^^
Au contraire, il faut profiter du cadre de l'écran...et même inventer un nouveau langage graphique!!!...

Moi je suis un vieux ^^ et malgré tout j'essaye de casser tous les codes narratifs...et pour peut etre des jeunots je vous trouve trop "pépére" ^^
Vous connaissez plein de techniques, allez jusqu'au bout de ces techniques, sans vous retourner sur les anciennes!!!...

en tout cas bravo pour la patience !

Yannick Roy said...

Brillant, tout simplement brillant. J'apprécie grandement, moi qui suis plutôt du genre puriste, les contraintes que vous vous assignez (pas de sons, pas de fondus, pas d'animation, etc.) et sans lesquelles la BD serait dénaturée. Bravo.

Alex said...

Ta démonstration est proprement géniale ! Je suis en plein dans un projet de ce type mais je n'avais pas encore bien prit du recule ce le potentiel du médium numérique en terme de narration. Grand merci pour ton boulot. ;)

Alex said...

Oh la vache, j'écris comme un Albanais dyslexique ce matin... -____- (sans offense pour les Albanais et les dyslexiques ^^).

"je n'avais pas encore bien prit de recule sur le potentiel du médium numérique en terme de narration"...

Anonymous said...

Je suis bluffé et complètement fan de cette nouvelle idée de narration. Le simple fait de l'avoir tester pour la démontrer prouve que le concept marche ^^

Je suis fan ^^

lorenjy said...

Excellent ! Et le dessin n'est pas mauvais du tout (mais tu le sais).
En revanche, la BD papier offre déjà des possibilités intéressantes (seul support qu'on peut feuilleter pour retrouver facilement une case, une image, un dialogue) utilisées notamment par François Bourgeon dans La Source et la Sonde : on voit tout dès le début, ce n'est que plus tard qu'on apprend à "lire" ce que l'image nous montre. Il suffit de feuilleter en arrière pour vérifier. Et c'est même en lisant "La Clef des confins" que certains détails trouvent leur explication.
Le numérique permet d'aller plus loin, mais le principe reste.

Christian Jacomino said...

Très convainquant... Bravo!

Logo said...

Ca tabasse.
C'en est presque une minirévolution. Plus que ce que le blogbd a apporté à la bd.
gg

André said...

Tout simplement génial !!!

Matthieu said...

C'est vraiment terrible, creatif et marrant a suivre (desole pour les accents, j'ecris depuis l'etranger...)

nottoberesuscitated said...

Une efficacité de narration qui m'a tout simplement laissé sur le cul. Bravo.

DenisT said...

reste plus qu'une appli iPhone et toute la BD s'en trouve chamboulée !

captaincossard said...

Enorme comme concept. Il s'agit enfin vraiment de BD numérique et non pas d'une succession de tentatives technique sans but.
Le problème de la plupart des Bandes dessinées sur la toile, c'est qu'elles sont, comme tu le dis, créées et pensées comme des créations papiers et qu'elles n'offrent aucune recherche sur le champs numérique. En cela, ta réflexion est plus que pertinente. Et le résultat plus que réussi.
Merci pour cette tranche de réflexion, en espérant de revoir ce genre de "planches" d'ici peu.

Grégory said...

Purée c'est bon. A la première occasion je te pille.